« Portrait robot » de la Présidence de la Commission européenne

Portrait robot de la Présidence de la Commission européenne

Le portrait robot du successeur de Junker se précise : ce devra être une personnalité de centre droit, c’est-à-dire PPE, mais pas trop, déterminée à approfondir l’Union et, enfin, connue des chefs d’État et de gouvernement.

ODISEA vous connecte à plus de monde, plus d’idées, plus d’opportunités.